Graphisme au Centre, Pompidou à Chaumont

La commande graphique du Centre Pompidou pour son fonctionnement : identité, signalétique, communication et édition, a produit nombre des jalons du graphisme français des 30 dernières années.
Comme l’architecture du bâtiment de Piano et Rogers le graphisme fut un des éléments clefs qui permit de concrétiser l’utopie culturelle et artistique du Centre. Plutôt qu’une volonté constante et structurée, la demande du Centre fut portée en interne au sein de chaque département par des personnalités concernées par l’importance du graphisme au sein de leur projet : dès 1969 pour le Centre de Création Industrielle (CCI).

Le Centre a ainsi permis au graphisme d’exprimer au mieux ses parentés avec le design, l’art et la communication. La réunion de travaux ainsi commandités au sein de « Graphisme au Centre, Pompidou à Chaumont » révèle un graphisme pluriel. Grapus, Jean Widmer, Roman Cieslewicz, M/M (Paris), Laurent Fétis… les graphistes consultés par le Centre sont singuliers. À travers le temps, la conjugaison de leur travaux a généré un graphisme riche, emblématique pour les graphistes et demeuré fragile face au pouvoir décisionnaire.
Ce patrimoine graphique tend aujourd’hui à être peu à peu reconnu également comme patrimoine de l’histoire du Centre et n’avait jamais été présenté au public pour lui-même. La tenue à Chaumont du Centre Pompidou Mobile est l’occasion de cette première rétrospective.

Ici, le dossier pédagogique mis en ligne par le Centre Pompidou sur son identité visuelle.
, un entretien entre M/M (Paris) et Fabrice Hergott sur le catalogue du MNAM.

Exposition présentée du 14 octobre 2011 au 15 janvier 2012
aux Silos, Maison du livre et de l’affiche

Affiche de l’exposition conçue par l’Atelier de création graphique