La Fabrique 2010

Pour la première année, le Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont met à la disposition de jeunes professionnels des espaces « cartes blanches », d’environ 25 m² chacun, qui seront attribués sur dossiers à dix équipes ou indépendants professionnels. Ces espaces se situent dans l’ancienne imprimerie de l’usine de textile Tisza, toujours en activité. Les projets retenus bénéficient d’une aide financière de 1500 €, ainsi que de la logistique et de la communication du Festival.

Les projets retenus et présentés pendant le Festival 2010 :

International Creative Collaboratory
Nicolas Morand
Site internet collaboratif conçu avec Textpattern et optimisé pour les navigateurs récents. International creative collaboratory - incco.org promeut génère et facilite les échanges de savoirs et savoir-faire entre les différents acteurs du graphisme. Espace de ressources, de recherche et d'expérimentation, ce site à notamment l'ambition d'ouvrir de nouvelles perspectives aux jeunes graphistes, designers et illustrateurs étudiants, en créant un territoire pédagogique international autour des champs de la communication visuelle et de leur pratique.

Organisme
Livia Marchand et Benoît Mouxaux
Ce projet combinant papier peint et installation donne à voir et à vivre un environnement organique et naturel imaginaire en prolifération combinant les perceptions tactiles et visuelles et brouillant la frontière entre les 2 et 3 dimensions.

Quelles couleurs sur les murs ?
Carine Abraham
Papier peints de créateur personnalisables voir évolutifs. Entre décoration, design et art. Le mur se dévoile, s'expose dans une réelle démarche d'installation créative en jouant la carte de la mixité : papier peint avec impression et thermo-relief, papier peint avec lés modulables et mixables, papier peint avec rajout de modules en plexi, papiers peint à colorier… Autant de manières pour faire de ses murs une installation unique.

Un journal de ville à Chaumont ?
Adrien Zammit, Nicolas Filloque, Elise Tchoukriel,
Aurélien Thibaudeau, Geoffroy Pithon
Si depuis les années 1980 le nombre de journaux édités par les collectivités n'a cessé d'augmenter (et plus généralement la «comm'» publique), nous relevons que ces publications ont quasi-systématiquement comme objectif premier la diffusion d'une propagande qui cache son nom. Aussi, à notre modeste échelle, nous cherchons des hypothèses pour un autre type de journaux de ville, plus démocratiques, plus généreux, plus imaginatifs… Pour les Chaumontais, nous proposons une petite expérimentation sur le sujet, édité et diffusé en amont du Festival. L'espace de la Fabrique nous servira de lieu de travail.
Paragraphe technique : l'espace de la Fabrique sera aménagé en salle de rédaction et de confection. En mêlant vrai mobilier, papiers colorés, posters, objets graphiques divers et décors en carton nous tenterons de poser une atmosphère de travail suffisamment chaleureuse pour accueillir les curieux et propice à la conception de ce journal local. Il sera finalisé pendant la semaine d'installation et distribué aux Chaumontaises et Chaumontais dans la foulée. Nous donnerons à voir, pendant le Festival, cet avant. Notre journal s'adresse aux citoyennes et citoyens de Chaumont et c'est sa trace que nous exposerons aux festivaliers.
Plus d’informations.

« Don't You Know »
Nicolas Chaverou, Julien Courtial & Éléonore Hérissé
Fabriquée à l'occasion du Festival, une machine permet la création de lettrages dont l'esthétique est générée par un système hydraulique et pneumatique. «Don't you know?» en est la première mise en espace.

Normotype
Roch Deniau
Le Normotype est un normographe spécialement conçu pour le dessin de caractères. La combinaison de ses signes permet différentes constructions de la lettre. Durant l'exposition, un dispositif permettra à chacun de réaliser une affiche avec le Normotype, et ainsi de participer à cette expérience typographique.

Tout doit disparaitre
Bruno Coursimaux
Entre profusion et vide : réflexion sur le packaging. Une boîte de 2,40m de côté est couverte à saturation de signes créés pour des packagings de grande consommation. L'intérieur présente une allée de supermarché aseptisée, courant à l'infini par un jeu de miroirs.

Charlotte Cornation et Zhara Sebti
« Totem 66 » Mana+Perception
Notre projet est une vidéo, racontant notre voyage d'est en ouest sur la route 66 en stop motion et mélange photographies et sculptures. Le Totem incarne une signalétique dans la narration mais également un mouvement par des jeux de matière et d'empilement, comme un rituel de construction. Percée de la terre vers le ciel. Il représente à la fois l'étape et le voyage, le symbole et l'objet, la nature et l'architecture. Son contraste avec les photographies permet de retranscrire ce voyage mythique sous deux aspects : d'un côté le témoignage de son histoire culturelle, et économique, raconter ses villes et ses paysages traversés, de l’autre la perception graphique et symbolique que nous faisons de cet héritage et de ce qu'il en reste aujourd'hui.

Faites le vous-même, impression en quadrichromie
Thomas Bernard et Florian Chevillard
Plus d’informations ici et .

Young what?
William Jean
www.williamjean.com