Moving Picture Show, Jürg Lehni

La migration actuelle du cinéma analogue vers le cinéma numérique dans les cinémas du monde entier rend peu à peu obsolète le support de la pellicule 35mm, tout autant que l’équipement technique servant à la production et la projection d’un tel film.
Dans Moving Picture Show, un scénario de production de dessins animés et de texte est créé par la réappropriation d’un processus habituellement utilisé par l’industrie cinématographique pour graver des sous-titres dans la couche d’émulsion d’une pellicule 35mm à l’aide d’un laser de précision haute puissance. En enlevant l’émulsion il ne reste que le fond transparent de la pellicule. Lorsque la pellicule est projetée sur l’écran, les lignes apparaissent clairement en blanc.
En modifiant le champ d’action du laser et en remplaçant l’interface d’une telle machine, de nouvelles possibilités s’ouvrent à nous. Des animations et des dessins plein-écran peuvent être réalisés par-dessus la pellicule. Le support de base peut consister d’un matériel existant, d’un film créé exclusivement à cet effet ou alors d’une pellicule noire, non-développée.
À l’occasion du 23e Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont, la Chapelle des jésuites sera transformée en atelier, un scenario de conception, de production et de projection d’une série de films courts ainsi créés. Plusieurs graphistes participants seront invités à apprivoiser l’installation et travailler sur le contenu de l’exposition en produisant des films qui seront projetés en boucle pendant le Festival. Pendant ce temps la machine laser qui sera également présente dans la Chapelle produira de nouveaux films pour des projections futures.

Graphistes invités (liste susceptible de modifications) : David Reinfurt (US), Karl Nawrot (NL), Konstantin Grcic (DE), Triin Tamm (EE )