Affiche et signalétique du Festival 2010

La commande de l’affiche du vingt-et-unième Festival est adressée à Karel Martens. Outre sa reconnaissance et la qualité de son travail de graphiste et de pédagogue, le choix de Karel Martens s’appuie sur la volonté d’installer une continuité avec les éditions précédentes (exposition Dutch Resource en 2005), en même temps que d’entamer une ouverture vers les orientations contemporaines du design graphique dont Karel Martens est une figure emblématique.

L’affiche qu’il livre est un travail de composition colorée dans la ligne de ses recherches optiques où un motif est déconstruit dans la conception et l’impression avant d’être reconstitué par l’œil et le cerveau. Cyan, magenta et jaune fluos, jaune transparent et noir pour le texte, l’image est imprimée en cinq encres par Lézard graphique. La brillance des tons directs et le jeu des surimpressions permettent ainsi à la couleur de subvertir le systématisme de l’ordre.

En parallèle de cette demande, un système graphique autonome destiné à la signalétique et aux imprimés du Festival est commandé au studio Helmo : Thomas Couderc et Clément Vauchez. Outre la transmission des informations et l’orientation du public, ils ont à intervenir dans la ville par le graphisme, changer le visage de celle-ci au prétexte du Festival.

Leurs choix, des bandes diagonales colorées d’épaisseur constante quelque soient les dimensions des supports permet une occupation optimale de l’espace aussi bien à l’échelle monumentale (sangles colorées sur la façade de l’Hôtel de ville, recouvrement des vitres des Silos, des abribus…), que dans des états plus confidentiels (cartes postales, set de tables, voitures…). Rendue expressive par la couleur et le rythme des compositions qu’elle permet, cette écriture reprend la convention utilisée par les graphistes, dans leurs maquettes ou via les logiciels de PAO pour pointer une surface à même de recevoir un contenu graphique. Au moment du festival, ces supports, souvent réceptacles d’un graphisme anodin et invisible, sont ainsi éclairés par l’intervention de Helmo.

Outre la solution technique des rouleaux d’adhésifs, la collaboration avec l’imprimeur Lézard graphique est là aussi déterminante. Sur place, la répartition des feuilles en différents groupes permet la production d’une large variété de fonds colorés à partir de quatre écrans de sérigraphie. Destinés à la signalétique et imprimés aux formats affiche 120 x 180 cm et 40 x 60 cm, ceux-ci sont disposés sur un mobilier triangulaire dont l’agencement permet là encore un jeu de diversification. Traité selon les mêmes modalités : bandes colorées, Akzidenz-Grotesk, le programme est imprimé sur rotative. La couleur étant destinée aux diagonales, les reproductions d’œuvres sont traitées au noir.